John M.Steele

John M.Steele John M.STEELE 2nd platoon, MORTAR SQUAD F/505 PIR 82 AB.

John M. Steele est né à Metropolis dans l’Illinois, le 29 novembre 1912.

À l’aube de la Seconde Guerre Mondiale , John Steele s’engage dans les troupes aéroportées. Intégré dans la 82e division aéroportée, Compagnie F, 505e régiment d’infanterie parachutiste, il arriva en mai 1943 en Afrique du Nord.

Après quelques semaines, les unités de la 505e PIR sautèrent sur la Sicile aux environs de Gela le 9 juillet 1943. John se cassa la jambe gauche et fut rapatrié dans un hôpital en Tunisie. Revenu en Italie en septembre 1943, il combat de Salerne à Naples puis quitte le pays afin de rejoindre les îles Britanniques en novembre 1943.

Dans la nuit du 5 au 6 juin 1944, lors du parachutage des troupes aéroportées sur la zone de Sainte-Mère-Eglise, John Steele fut atteint au pied par un éclat de Flak (canon antiaérien) . Il ne pouvait plus contrôler son parachute et atterrit finalement sur le clocher de l’église aux alentours de 1h00 du matin. John se balançait et tentait de se libérer de son parachute tandis que sur la place, tout autour de l’église, la bataille faisait rage. Il essaya de se décrocher en vain. Après plus de deux heures, deux soldats allemands du nom de Rudolf May aidé par un certain Alfons Jackl vinrent le décrocher. John fut soigné et fait prisonnier. Il s’évada et trois jours après, rejoignit les lignes alliées et fut transféré vers un hôpital en Angleterre.

« J’étais tireur bazooka dans le 2e peloton, compagnie F du 505e PIR de la 82e division aéroportée. Pour le saut j’étais le 5 ou 6e gars fuste après le lieutenant Harold Cadish, notre jumpmaster, nous avons été largués au dessus de Sainte-Mère-Eglise, une maison en feu illuminait la place. J’ai atterri sur le toit de l’église, et je suis resté suspendu à mon parachute. Alors que je cherchais à atteindre mon poignard pour me débarrasser de mes sangles, un autre parachutiste heurta le clocher et resta également suspendu, non loin de moi. Sa voilure était accrochée à une gargouille du clocher, c’était mon ami John Steele…… » Souvenirs de Kenneth Russell.

En septembre 1944, John Steele fut parachuté sur la Hollande, et participa à la libération de la ville de Nimégue. En décembre 1944, il participa à la bataille des Ardennes en Belgique.

En avril 1945, il arriva en Allemagne, et participa à diverses opérations visant  la traversée de l’Elbe et termina la Seconde Guerre Mondiale dans cette zone. Dès lors, il fut réaffecté à la 17e Airborne et se rendit à Marseille afin de prendre le bateau qui le reconduirait vers les États-Unis pour enfin retrouver la vie civile, en septembre 1945.

Pour ses actions et ses blessures,John M. Steele a été décoré de la Bronze Star pour sa bravoure et de la Purple Heart pour blessures aux combats.

Son action à Sainte-Mère-Eglise a été retracée dans le film « Le jour le plus long« .

Par la suite, John revint plusieurs fois à Sainte-Mère-Eglise, lors des commémorations du Débarquement  en Normandie.

Juin 1964 John M.Steele au pied de l'Eglise de Sainte-Mère.

Il mourut d’un cancer de la gorge le 16 mai 1969, à l’âge de 57 ans, dans la ville de Lafayetteville en Caroline du Nord.