PROGRAMME DES ANIMATIONS ET EVENEMENTS 2016

5 Février : Publication du livre du Airborne Museum « Objectif Sainte-Mère-Eglise, les parachutistes américains du jour-j » qui s’articule autour des collections du musée.

JOHN ET JAMES LES PARAS DU JOUR JEn 2016, sur facebook et le site internet du musée : Minisérie facebook : « John & James, les paras du Jour-J ». Le musée propose à ses fans facebook ainsi qu’aux internautes se connectant sur le site du musée de suivre John et James, deux jeunes hommes qui s’engagent en 1942 dans l’armée pour devenir parachutistes. Enrôlés pour l’un dans la 101ème Airborne et pour le second dans la 82ème Airborne, ils feront découvrir aux internautes leurs aventures, leur quotidien avant, pendant et après le débarquement en Normandie.

2 mai : lancement de l’application Airborne Reality dans son intégralité

13 mai –  15 Octobre : Exposition « Un camp de prisonniers allemands à Foucarville »Un camp de prisonniers allemands à foucarville 1944 1947_40x60cm bdf OK

En dehors de la population de Foucarville, et Ravenoville,  peu de gens connaissent l’histoire du camp de prisonniers allemands établi sur ces communes entre 1944 et 1947. Ce lieu dénommé : « Continental Central Enclosure n°19 » prévu à l’origine pour 20 000 hommes dut s’agrandir pour en recevoir jusqu’à 60 000. Une véritable ville fut construite petit à petit, avec éclairage électrique, routes,  installations sanitaires, alimentation en eau assurant la consommation de 600 000 litres par jour, ainsi qu’une ligne de chemin de fer.

Cette exposition présentera des informations et des  témoignages jusqu’alors inédits ou confidentiels, ainsi que  la mise en scène d’objets originaux, jamais présentés à ce jour au public. Au-delà de la vie dans le camp, des travaux extérieurs, des relations entre les prisonniers et la population locale, l’exposition questionne sur le rôle de cet univers carcéral qui affichait un objectif de rééducation de jeunes allemands à la démocratie.

13 mai à 18h30 : Inauguration officielle : visite commentée, allocutions, projection de film.

19 mai : Ouverture et inauguration du Centre de conférence Ronald Reagan

Nuit au airborne Museum Sainte Mère Eglise La nuit au musée21 mai de 19h à 23h : La Nuit à l’Airborne Museum, dans le cadre de la Nuit Européenne des musées

Embarquement à bord de l’Argonia ! Cet authentique avion a participé aux opérations de largage les 6 et 7 juin 1944 lors du Débarquement en Normandie. Les visiteurs pourront monter à bord de l’Argonia et bénéficier d’une visite commentée en présence d’un parachutiste en tenue de saut.

Nombreuses animations : Visite guidée, présentation d’un avion de reconnaissance américain, la préparation du Parachutiste Américain et inventaire de ses équipements, présentation de matériel médical, les civils en 1940 (maquillage, coiffure et habillement). Animations et visite de l’exposition « Un camp de prisonniers allemands à Foucarville ».

23 mai, 16h : Rencontre avec Guy Stern. Né en 1921 en Allemagne, il a émigré aux Etats-Unis en 1937 et a perdu  toute sa famille, déportée au ghetto de Varsovie. Porté volontaire en 1943, il débarque le 9 juin à Utah-Beach. Membre des Richie Boys, spécialisés dans la guerre psychologique, il sera responsable des interrogatoires de prisonniers au camp de Foucarville entre autres. Il a publié de nombreux livres de et sur la littérature allemande er reçu de multiples distinctions américaines et allemandes. Il est encore aujourd’hui directeur de l’Institut International des justes « harry et Wanda Zekelman » de Farmington Hills (Détroit).

27 mai, 20h30 : Conférence de fabien Théofilakis, historien dans le cadre de l’exposition « Un camp de prisonniers allemands à Foucarville » pour son ouvrage « le rôle des prisonniers de guerre allemands dans la réconciliation franco-allemande ». Dédicace d’ouvrage en avant-première du salon du livre. Entrée gratuit, sans réservation.

72EME ANNIVERSAIRE DU DEBARQUEMENT

affiche 40x60cm Camp Géronimo bdfDu 1er au 8 juin : Camp de reconstitution militaire « Geronimo » mettant en scène les troupes aéroportées américaines en Normandie.

Nombreux ateliers et animations sur le camp :

  • Du vendredi 3 juin au mardi 7 juin de 10h30 à 12h30 : Exposition de véhicules militaires, place Chènevière (face au musée)
  • Samedi 4 et Dimanche 5 juin 10h et 14h : démonstration d’une mise en batterie de 3 canons de 105 mm
  • Samedi 4 et Dimanche 5 juin à 15h : Démonstration d’embarquement d’un stick de parachutistes, place Chènevière (face au musée).
  • Dimanche 5 juin : ouverture du camp de 9h à 22h. A partir de 18h, défilés de véhicules
  • En continu, tous les jours sur le camp : hôpital de campagne, poste de combat, équipement des parachutistes et pathfinders, démonstration de chars, présentation d’un avion de reconnaissance américain, zone de ravitaillement et d’entretien des véhicules

3 juin :

  • 14h : Projection du film « Les prisonniers du D-Day » suivie d’un débat en présence de son réalisateur Georges Guillot et de Valentin Schneider. Ce dernier dédicacera son ouvrage  « Un million de prisonniers allemands en France 1944-1948 »
  • Nocturne au musée : jusqu’à 22h

4 juin :

  • 14h30 et 16h : Pièce de Théâtre « Mother of Normandy » évoquant la vie de Simone Renaud (épouse du Maire en 1944). Pièce bilingue, tarifs d’entrée du musée, sans réservation.
  • Nocturne au musée : jusqu’à 22h

6 juin, 14h30 et 16h30  : Pièce de Théâtre évoquant la vie de Simone Renaud (épouse du Maire en 1944). Pièce bilingue, tarifs d’entrée du musée, sans réservation.

ATTENTION :  du 23 juin au 3 juillet, le parking en face le musée sera inaccessible, Merci de vous garer sur le parking Sud.

30 juin : Présentation des équipes du Tour de France à Sainte-Mère-Eglise. Attention musée fermé cette journée.

Courant Juillet  : Inauguration de l’exposition « La Bataille des Ardennes, Bastogne, hiver 1944 »

Décembre 1944, Hitler lance une offensive de grande envergure à travers les Ardennes Belges pour reconquérir le port d’Anvers et repousser les forces alliées. Ces dernières sont prises par surprise du fait de la soudaineté et de la rapidité de l’attaque. En urgence, le Général Eisenhower décide d’envoyer en renfort des unités qu’il tient en réserve en France. La bataille des Ardennes a été plus qu’éprouvante et meurtrière pour les forces alliées qui devaient faire face à un hiver très rigoureux et un manque criant de ravitaillement en nourriture et en armes. L’armée allemande ne sera mise en échec qu’après une accalmie salutaire permettant le ravitaillement des troupes au sol et facilitant l’arrivée de l’armée du Général Patton. La bataille des Ardennes ne prendra fin que fin janvier 1945.

Cette exposition inédite élaborée en collaboration avec le War Museum et la ville de Bastogne, mettra également en lumière la voie de la liberté partant de Sainte-Mère-Eglise et arrivant à Bastogne ainsi que le rôle de l’armée Patton au sein de la bataille des Ardennes. Inauguration prévue courant Juillet 2016.

10 septembre 20h30 : Conférence de Valentin Schneider, historien pour son ouvrage «Un million de prisonniers allemands en France, 1944-1948». Entrée gratuit, sans réservation.