Il a une longueur de près de 6 mètres et avoisine les 1.2 tonnes… Un Canon antichar de 57 mm de 1943, une pièce très rare a fait son entrée au musée Mercredi 21 Janvier 2018.

 Le canon de calibre 57 mm est une arme antichar d’origine britannique utilisé pendant la Seconde Guerre Mondiale. L’armée américaine adopte également cette arme en 1941 sous l’appellation « 57mm Anti-Tank GUN M1 ».

La production, confiée à l’Ordnance Corps, démarre aux Etats-Unis en 1942. Un peu plus de 15.000 canons seront produits au cours de la Seconde Guerre Mondiale par les Américains. Au printemps 1943, les unités d’artillerie parachutiste américaines sont dotées de ce canon de 57 mm qui s’avèrera être un appui-feu indispensable pour les parachutistes notamment en Normandie.

Ce canon antichar a été installé dans la scène de la Bataille de la Fière, dans le Bâtiment Neptune

Lors de la Bataille de Sainte-Mère-Eglise, le canon de 57 mm permettra aux parachutistes d’empêcher les Allemands de reprendre la ville. En effet, le Lieutenant-Colonel Benjamin Vandervoort, commandant du 2è Bataillon du 505è PIR de la 82è AB, récupèrera, dans des planeurs, 2 canons de 57 mm qu’il convoiera dans le bourg à l’aide d’une jeep. Ces canons seront décisifs lors des contre-attaques allemandes des 6 et 7 juin. Un des chars allemands sera arrêté quelques mètres avant le bourg.

A la Fière, dans la matinée du 6 juin, un groupe du génie parachutiste de la 82è AB récupère un canon de 57 mm dans l’épave d’un planeur. Ils le positionnent sur la hauteur surplombant le Manoir de la Fière afin d’assurer la défense du pont notamment lors de l’attaque du 6 juin après-midi par les chars allemands. Le canon sera malheureusement détruit lors de ces combats.

Le même modèle de canon aidera les parachutistes à prendre et à tenir le pont de Chef-du-Pont.

L’anecdote : ce canon est très rare, le seul autre connu en France est au sein des collections du Musée des Blindés de Saumur. Il sera donc désormais visible en Normandie, à Sainte-Mère-Eglise où il fût un acteur majeur dans la libération de la commune et dans les combats pour la prise des ponts de Chef-du-Pont et de la Fière.

 

 

 Retrouvez sa mise en place en vidéo sur