Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velitMaxwell Davenport Taylor est né à Keytesville dans le Missouri le 26 août 1904. Diplômé de West Point en 1922 avec le grade de sous-lieutenant, il se dirige vers le génie militaire à sa sortie d’école. En 1926, il est nommé dans l’artillerie puis il s’oriente quelques années plus tard vers une carrière de diplomate. Doué pour les langues, Taylor est nommé professeur de français et d’espagnol à West Point avant d’être affecté à Tokyo où il apprend le japonais. En 1939, il est affecté à Pékin en qualité d’attaché militaire.

Lorsque la Seconde Guerre mondiale éclate, Maxwell Taylor est en poste à l’état-major de la 82e Division d’Infanterie (qui deviendra la 82e Division Aéroportée). Promu général en 1942, il participe aux combats en Sicile et en Italie (de mai à septembre 1943) en tant qu’adjoint du général M.Ridgway. Il est nommé commandant en chef de la 101e Division Aéroportée et sera parachuté avec sa division au dessus de la Normandie lors de l’opération « Overlord » dans la nuit du 5 au 6 juin 1944. En septembre 1944, il participe à l’opération « Market Garden » en Hollande, puis il est appelé à se rendre aux États-Unis pour assister à une réunion d’état-major (le général Anthony McAuliffe le remplace à la tête de la 101e jusqu’à son retour).

Après la guerre, Taylor est nommé « superintendant » de West Point jusqu’en 1949 avant de prendre le commandement des troupes alliées à Berlin jusqu’en 1952. De 1953 à 1955, il retrouve les champs de bataille en Corée à la tête de la 8e Armée américaine. De retour aux États-Unis, il est nommé de 1955 à 1959 chef d’état-major de l’armée américaine et quitte l’armée en juillet 1959. Rappelé par le président américain, le général Taylor reprend du service le 1er octobre 1962 en tant qu’adjoint du chef d’état-major des armées jusqu’en 1964. Ambassadeur au sud-Vietnam pendant un an, il devient de 1965 à 1969, conseiller spécial et directeur du renseignement étranger auprès de président.

Il décède le 19 avril 1987 à Washington des suites d’une maladie et est enterré au cimetière national d’Arlington.

badge-taylor