La 101e Division Aeroportee (101e AB)

HISTORIQUE: 101e Airborne Division « Screaming Eagles« 

101e AB "Screaming Eagles"


La 101e fût créée en novembre 1918 mais ne participera pas à la Première Guerre Mondiale. En juin 1921, la 101e division d’infanterie composée essentiellement d’appelés pour le service fédéral et placée en unité de réserve. Cette division devient la 101e division aéroportée (101e AB) en août 1942 sous le commandement du Major général William C.Lee au Camp Claiborne en Louisiane.

A ses débuts, la nouvelle division aéroportée est composée des 327e et 401e GIR (Glider Infantry Regiment) ainsi que du 502e PIR (Parachute Infantry Regiment). Dans le courant de l’année 1942, deux nouveaux régiments rejoignent la 101e AB : les 501e et 506e PIR.

En 1943, la division participe à ses premières grandes manœuvres aux États-Unis et après ces exercices, elle retourne en cantonnement à Fort Bragg, avant de finaliser son entraînement au saut à fort Benning. C’est à la mi-août 1943, que la 101e AB, reçoit son ordre de départ pour l’Angleterre. Le 5 février 1944, la 101e AB perd son commandant en chef, le général Lee, qui est victime d’une attaque cardiaque et sera remplacé le 14 mars 1944 par le Brigadier-général Maxwell D.Taylor, ancien commandant en chef de l’artillerie divisionnaire de la 82e AB.

Fort Benning

En Angleterre, la 101e AB continue son entraînement et participe à trois grandes manœuvres annonçant la première opération de combat pour la division. le 5 juin 1944, le Général Eisenhower rend visite à la 101e AB pour leur souhaiter bon voyage et bonne chance, en effet dans la nuit du 5 au 6 juin 1944, la 101e en compagnie de la 82e AB saute sur la Normandie et commence à écrire les premières lignes de son Histoire.

Greenham Common

Le 6 juin au matin, la division perd son premier officier supérieur, le Brigadier général Donald F.Pratt, commandant en second de la division est tué sur le coup lors du crash de son planeur (le Fighting Falcon près de Hiesville). Pendant la bataille de Normandie, les pertes pour la division sont considérables, plus de 2000 hommes sont tués et pratiquement 8000 blessés et 350 prisonniers.

La division retourne en Angleterre pour se reposer et se ré-équiper en prévision de la suite des opérations. Le 17 septembre 1944, la 101e AB saute sur la Hollande (Market-Garden) avec pour objectif principal de prendre les ponts et défendre le secteur d’Eindhoven. Les planeurs atterrissent sur les LZ (Landing Zone),les 18 et 19 septembre 1944.

  La division rentre en France en novembre 1944 à Mourmelon. Le général Taylor est appelé d’urgence à Washington et passe le commandement provisoire de la division au Brigadier général Anthony C.McAuliffe.

Le 18 décembre 1944, la 101e AB se porte au secours de ses camarades encerclés à Bastogne dans les Ardennes Belges. La défense de Bastogne par la 101e AB permit de ralentir et stopper l’avance allemande dans le secteur.

Le 18 janvier 1945, la division se déplace en Alsace dans le secteur de Sarrebourg jusqu’à la fin février.Le 1er mars 1945, la 101e AB retourne à Mourmelon et recevra des mains du Général Eisenhower, la « Distinguished Unit Citation » pour son rôle à Bastogne.

Début avril 1945, la 101e AB prend position en Allemagne, sur les rives du Rhin et une partie de la division se dirige vers Berchtesgaden (le nid d’aigle de Adolf Hitler). La division reste en Allemagne à la recherche des nazis qui tentent de se cacher et elle sera relevée le 1er août 1945 avant de retourner en France pour se préparer à sauter sur le Japon.

Le saut sera annulé après la capitulation du Japon, le 2 septembre 1945, et la division sera désactivée en France le 30 novembre 1945.

à gauche Taylor à droite Bradley