Joseph L. Collins

Major général Joseph L.Collins VIIe Corps

Joseph Lawton Collins, est né le 1 mai 1896 à la Nouvelle-Orléans, diplômé de l’Académie militaire en 1917 avec le grade de sous-lieutenant, il est affecté au 22e Régiment d’Infanterie. Lieutenant en mai 1917 puis capitaine en août de la même année. Major à titre temporaire en septembre 1918 et commandant du 3e bataillon du 22e RI en France en 1919. Assistant du chef d’état-major des Forces Américaines en Allemagne de 1920-1921.

Instructeur (Sciences) à West-Point de 1921 à 1925. Diplômé de l’École d’Infanterie de Fort Benning en 1926, puis de l’École d’Artillerie de campagne de Fort Sill en 1927. Il devient instructeur en armement et tactique de 1927 à 1931. Promu major en août 1932, il est muté aux Philippines de 1933 à 1934.

Diplômé de l’Army Industrial College en 1937 puis de l’Army War College (École de Guerre) en 1938, il devient instructeur à l’Army War College de 1938 à 1940. Lieutenant colonel en juin 1940, il devient chef d’état-major du VIIe Corps en 1941.

Joseph L.Collins est promu colonel en janvier 1941, brigadier général (1 étoile) en février 1942 et major général (2 étoiles) en mai 1942. Chef d’état-major à Hawaii de 1941 à 1942, et commandant en chef de la 25e division d’infanterie de 1942 à 1943 entre Oahu et Guadalcanal dans le Pacifique où il est surnommé « Lightning Joe ».

Transféré en Europe, Collins prend le commandement du VIIe Corps pour l’invasion en Normandie (il recevra l’acte de reddition des forces allemandes à Cherbourg) et toutes les campagnes jusqu’en Allemagne entre 1944 et 1945. En avril 1945, il est nommé Lieutenant général (3 étoiles), Chef d’état-major de l’Armée de Terre. Directeur de l’information de l’Armée de 1945 à 1947, Vice-chef d’état-major des Armées de 1947 à 1949. Il est promu Général (4 étoiles) à titre temporaire en janvier 1948, et devient Chef d’état-major des Armées de 1949 à 1953 pendant la guerre de Corée. Il est le représentant américain au comité militaire de l’OTAN entre 1953 et 1954, date à laquelle, il est nommé Ambassadeur au Vietnam jusqu’en 1955. Il reprend son poste à l’OTAN jusqu’à son départ en

retraite en 1956.

Joseph L. Collins meurt à Washington le 12 septembre 1987. Il est enterré au cimetière national d’Arlington.

VIIe Corps d'armée américain