James M. Gavin

Général James M.Gavin

James Maurice Gavin est né à Brooklyn le 22 mars 1907 de parents Irlandais. Son nom de baptême était James Nally Ryan.Ses parents le placèrent à l’age de 2 ans dans l’orphelinat du Couvent de la Pitié de Brooklyn où en 1909,  il fut adopté par Martin et Mary Gavin, issus d’une famille de miniers de Pennsylvanie.

En raison des mauvaises conditions sociales, Gavin décida de quitter le foyer familial adoptif le jour de ses 17 ans en prenant un train pour New York.

À la fin du mois de mars 1924, James Gavin discuta avec un officier recruteur de l’US Army, et le 1er avril 1924,James prêta serment à l’armée en trichant sur son age. Il fit ses classes au Panama dans une unité de l’artillerie côtière américaine.

Gavin passait son temps libre à lire, il avait été forcé de quitter l’école très tôt pour aider sa famille et était conscient de son manque d’éducation.Son supérieur, le First sergent, « Chief » Williams, reconnut le potentiel de Gavin et en fit son assistant; il fut promu caporal six mois plus tard.

Souhaitant progresser dans l’armée et sur les conseils de Williams, il postula à une école militaire locale, dont les meilleurs diplômés avaient une chance d’intégrer West Point. Il réussit les tests physiques et intégra l’école le 1er septembre 1924. Étudiant  l’algèbre, la géométrie, l’anglais et l’histoire. Il réussit ses examens et grâce à l’aide de son tuteur le Lieutenant  Black, il fut autorisé à intégrer West Point en 1925.

Comme Gavin n’avait pas eu l’éducation de base nécessaire pour la compréhension des leçons, il se levait à 4h30 chaque matin pour lire et apprendre. Après quatre années de travail intensif, il fut diplômé en juin 1929 et promu second lieutenant.

Gavin fut affecté au 25e régiment d’infanterie en Arizona. Il resta à ce poste pendant trois ans. Après cela, il rejoignit l’École d’Infanterie de l’Armée Américaine à Fort Benning. En 1933, Gavin, qui ne souhaitait pas devenir instructeur, fut affecté aux 28e et 29e régiments d’infanterie à Fort Sill.

En 1936, James Gavin fut envoyé aux Philippines. Au bout d’un an et demi, il retourne à Washington et sert dans la 3e division d’infanterie où il est promu capitaine. De retour à West Point, pour travailler à l’École de tactique, il fut sollicité pour analyser et comprendre les tactiques, véhicules et armements allemands. Pour la première fois, Gavin parla de  » forces aéroportées » et une étude des techniques de mouvement le poussèrent à se porter volontaire pour la nouvelle unité aéroportée en avril 1941.

Gavin commença l’entrainement à l’ Airborne School de Fort Benning de juillet à août 1941. Il prit ensuite le commandement de la compagnie C du nouveau 503e bataillon d’infanterie parachutiste (PIB). Le général  Lee nomma James Gavin officier d’opérations et d’entrainement (S-3). Le 16 octobre 1941, il fut promu major.

En février 1942, il suivit les cours au « Command and General Staff College » à Fort Leavenworth, au Kansas qui le qualifiait pour servir à l’état-major d’une division. Au printemps 1942, Gavin et le général Lee se rendirent à l’état-major de l’armée à Washington pour discuter de la première division aéroportée américaine. La 82e division d’infanterie américaine fut choisie pour être la première division à être convertie en division aéroportée.En août 1942,Gavin est promu lieutenant-colonel, puis colonel commandant le 505e régiment d’infanterie parachutiste de la 82e division aéroportée.

Le 29 avril 1943, Gavin quitta le port de New York à bord du Monterey. Le convoi les emmenant en Afrique du Nord arriva à Casablanca le 10 mai 1943. Ils rejoignirent par voie terrestre Oujda, une ville dans le désert Marocain puis la division fut transportée à Kairouan en Tunisie et le 9 juillet 1943, ils sautèrent  au nord et à l’est de Gela,en Sicile, le colonel Gavin en tête.

Surnommé « Slim Jim » à cause de sa silhouette élancée, Gavin saute en septembre 1943 sur l’Italie avec son régiment et devient le commandant en second de la division. Gavin est promu le 10 octobre 1943 brigadier général à 36 ans et faisant de lui, le plus jeune général de l’Armée Américaine. La division rejoint l’Irlande  le 9 décembre 1943, pour se réorganiser et arrive en Angleterre en février 1944.

Le 6 juin 1944, le général Gavin saute en Normandie avec ses hommes et mène l’assaut contre le pont de la Fière près de Sainte-Mère-Eglise. Au retour de la campagne de Normandie, le général Ridgway est nommé à la tête du XVIIIe Airborne Corps et Gavin est promu major général et commandant en chef de la 82e AB.

Le 17 septembre 1944, le général Gavin emmène sa division et saute sur la Hollande pour l’opération Market-Garden.Informé dès le 17 décembre au soir de l’offensive allemande dans la foret des Ardennes, Gavin décide d’envoyer tous les hommes disponibles. Le 18, la division est en route sans préparation, à court de munitions et de vêtements d’hiver et débarque à Werbomont en Belgique.

Fin janvier 1945, la division fait mouvement et début février elle prend position en Allemagne. Le 30 mars le général Gavin reçoit l’ordre de rejoindre la région de Bonn et début avril Cologne. Fin avril la division franchit l’Elbe et fin juillet la division entre dans Berlin.

Après guerre, Gavin fut nommé à un haut poste de commandement. Il fut l’une des personnes clés dans les discussions qui conduisirent à la création de la « Pentomic Division« , suite à la possible utilisation d’armes atomiques sur les champs de bataille, en tant que chef de la recherche et du développement de l’armée. Gavin prit sa retraite en mars 1958 avec le grade de Lieutenant général. Après avoir quitté l’armée, il fut recruté par une société de conseil, il en fut nommé vice-président en 1958, puis fut élu président en 1960 et enfin « Chairman », jusqu’à sa retraite en 1977.

Entre 1961 et 1962, il prendra un congé spécial pour être, à la demande du président Kennedy, ambassadeur américain en France. Gavin mourut le 23 février 1990 et fut enterré à la Vieille Chapelle de West Point.