Les cimetières provisoires

Sainte-Mère-Église n’a jamais oublié que la Liberté est venue du ciel et que ce fut au prix d’un lourd tribut payé par les parachutistes des 82ème et 101ème  divisions aéroportées  américaines ainsi que par les hommes arrivés en planeur le Jour J. Des milliers d’entre eux ont été enterrés dans trois cimetières provisoires de 1944 à 1948 aux alentours de Sainte-Mère-Eglise, cimétières qui ont compté près de 15.000 tombes.
Depuis cette date, la mémoire collective a intégré ce souvenir de génération en génération. Il suffit de se promener dans les rues et les chemins de campagne pour voir combien ce souvenir a marqué pour l’éternité notre vie.

4020

 

 

La voie de la Liberté

Sainte-Mère-Eglise abrite, depuis 1947, la borne km 0 de la Voie de la Liberté. Cette voie commémore la victoire des Alliés et la libération de la France, de la Belgique et du Luxembourg pendant la Seconde Guerre Mondiale. Elle est matérialisée par une série de bornes kilométriques le long du réseau routier entre Sainte-Mère-Eglise et Bastogne (borne km 1147) en Belgique, marquant l’itinéraire suivi par la 3e Armée commandée par le général Patton.

Mme Renaud, une de Life magazine Cimetière provisoire

 

Le Jour le plus long

C’est pendant l’été 1961, au mois d’août qu’a commencé le tournage du film « Le Jour le plus long », réalisé et produit par Darryl Zanuck, d’après le livre de Cornélius Ryan avec des dizaines de stars internationales : Henry Fonda, John Wayne, Robert Mitchum, Richard Burton, Bourvil………
A Sainte-Mère-Eglise, le tournage durera 3 semaines. Certains habitants seront des figurants. Ce film immortalisera le moment où un parachutiste américain, du nom de John Steele, atterrit au dessus de la place du village dans la nuit du 5 au 6 juin 1944, en restant accroché au clocher de l’église.

Le film sortira en France en septembre 1962 et restera comme un des plus grands films de guerre avec 12 millions de spectateurs en salle, 2 oscars et 1 Golden Globe.

1Num_2007_0591

 

 

Les commémorations

La mémoire s’exprime aussi à travers les commémorations qui se déroulent depuis 1944 à Sainte-Mère-Eglise. Cérémonies, camps de reconstitution, concerts, spectacles et les célèbres parachutages de la Fière sont autant de moments forts pour rendre hommage à nos libérateurs qui, nombreux sont venus et continuent de venir assister à ces anniversaires.

SME n°2 tombe général Roosevelt023

La mémoire bataille de la Fiere Général GavinIron Mike Le devoir de mémoire hommage aux parachutistes américains

iron-mike-2