Samedi 21 Octobre, 20h: Spectacle vidéo-musical autour de la vie de Billie Holiday.  Paul Lay interprétera les chansons de Lady Day, et des morceaux de ses amis très proches (Lester Young, Jimmy Rowles, Duke Ellington) qu’elle a aimé intensément pour certains.  Ces chansons seront  éclairées par les images d’Olivier Garouste, dégageant différents portraits de Billie, de son entourage, ainsi que des extraits vidéo de concert.

Billie Holiday, surnommée Lady Day, est une chanteuse américaine de blues et de jazz des années 30-40 considérée comme l’une des plus grandes chanteuses que le jazz ait connues.

Adulte : 12€, enfant (de 6 à 16 ans) : 6€

Mercredi 25 Octobre et Mercredi 1er novembre à 14h30: « Deviens le p’tit para du Airborne Museum »
A l’instar de millions de jeunes américains il y a plus de 70 ans, entraîne-toi à devenir un petit soldat en validant diverses étapes, puis repars avec ton livret d’entraînement validé et ta photo de « p’tit para» souvenir. La prochaine étape une fois que tu es devenu un soldat parachutiste ? Aller au pied des avions C-47 avant le grand départ vers la Normandie en juin 1944 !

10 enfants maximum, réservation très fortement conseillée – atelier 1h environ – 8€ enfant et 6€ adulte accompagnateur. Un adulte accompagnateur doit être présent dans l’enceinte du musée (pas nécessairement avec l’enfant)

 

 

Papa said we should never forgetJeudi 2 Novembre, 20h :  Projection  du film « Papa said we should never forget »  évoquant le massacre de Graignes en 1944, interview de témoins des évènements et  séance de questions-réponse avec M. Dominique François auteur du livre « Les paras perdus ». Gratuit. Dans la limite des places disponibles.

Dans la nuit du 5 au 6 juin 1944, 180 parachutistes américains, dont la plupart étaient du 3ème bataillon du 507ème Régiment de Parachutistes de la 82ème Division aéroportée atterrissaient dans les marais inondés de Graignes et allaient se regrouper à l’aube devant l’église du village.

Pendant six jours, Graignes va devenir un véritable camp retranché où toutes les énergies vont être consacrées à la survie et à la défense de la petite bourgade. Le village devient le Fort Alamo Normand.

Malheureusement, après plusieurs assauts repoussés, il ne sera pas possible aux défenseurs de contenir la furie d’une division SS. Les derniers défenseurs, à un contre cent, doivent quitter leurs positions de défenses devenues intenables et abandonner avec déchirement leurs blessés et leurs amis villageois.

Il va s’en suivre un véritable massacre. Graignes devient, tout proportion gardée l’Oradour-sur-Glane Normand.

 

Jusqu’au 30 novembre 2017  : Exposition « Bastogne, hiver 1944. L’enfer des Ardennes »Bastogne hiver 1944 l'enfer des Ardennes airborne museum

Décembre 1944, Hitler lance une offensive de grande envergure à travers les Ardennes Belges pour reconquérir le port d’Anvers et repousser les forces alliées. Ces dernières sont prises par surprise du fait de la soudaineté et de la rapidité de l’attaque. En urgence, le Général Eisenhower décide d’envoyer en renfort des unités qu’il tient en réserve en France. La bataille des Ardennes a été plus qu’éprouvante et meurtrière pour les forces alliées qui devaient faire face à un hiver très rigoureux et un manque criant de ravitaillement en nourriture et en armes. L’armée allemande ne sera mise en échec qu’après une accalmie salutaire permettant le ravitaillement des troupes au sol et facilitant l’arrivée de l’armée du Général Patton. La bataille des Ardennes ne prendra fin que fin janvier 1945.

Cette exposition inédite élaborée en collaboration avec le War Museum et la ville de Bastogne, mettra également en lumière la voie de la liberté partant de Sainte-Mère-Eglise et arrivant à Bastogne ainsi que le rôle de l’armée Patton au sein de la bataille des Ardennes.